Magasins
Compte Panier
scarificateur

Bien choisir son scarificateur

Pour préserver votre gazon bien vert, arroser et tondre n’est pas suffisant. Avec le temps, des feuilles mortes, des mousses, des racines et autres végétaux étouffent votre pelouse et favorisent la propagation de maladies. En effet, ces éléments empêchent l’eau, le soleil et les nutriments de pénétrer dans la terre et par conséquent, ne permettent pas au gazon d’évoluer sainement. La scarification évite une acidité excessive en débarrassant la pelouse des débris gênants. Le scarificateur, qu’il soit thermique, électrique ou manuel, devient alors le matériel de jardinage indispensable au bon entretien de votre gazon ! Son rôle est de se débarrasser de ces débris de végétaux dans le but de redonner toute sa vitalité à votre pelouse.
Dans ce nouvel article, on vous conseille et on vous oriente sur le type de scarificateur à choisir et qui conviendra le mieux à vos besoins et à la surface de votre terrain !

Pourquoi scarifier sa pelouse ?

Scarifier votre pelouse à l’aide d’un scarificateur sert à l’aérer en la débarrassant des mousses et autres débris végétaux. La scarification lui permet de bénéficier de tous les apports nutritifs de la terre. Pour maintenir votre pelouse en bon état, il faut scarifier deux fois dans l’année, au printemps et en automne. Scarifier une pelouse nécessite plusieurs étapes, je vous conseille de lire notre article sur les 5 étapes clefs de la scarification.

L’importance de bien choisir son scarificateur

Le modèle de scarificateur optimal va dépendre de la surface du terrain. Pour les petites surfaces (moins de 50 m²) privilégiez un modèle manuel, sachant qu’il demandera un effort physique important. Pour des surfaces plus grandes, jusqu’à 500 m², utilisez un scarificateur électrique. Au-delà, Il est conseillé d’investir dans un scarificateur thermique, ce qui vous fera gagner un temps précieux sur l’entretien.

Le scarificateur à main

Réservé aux petites surfaces, il est constitué d’un rouleau avec de petits couteaux afin de faire des stries dans le sol. C’est la solution la moins coûteuse et la plus écolo ! Cet appareil est également silencieux et très simple d’utilisation. Son principal inconvénient reste le fait qu’il rend la tâche plus contraignante puisqu’il faut ensuite retirer les mauvaises herbes et les mousses à l’aide d’un scarificateur électriquerâteau. Une astuce pratique ? Équipez-vous d’une tondeuse à gazon pour enlever les déchets végétaux, le travail sera d’autant plus rapide et facile !

Le scarificateur électrique

Ce scarificateur est parfait pour les grandes surfaces (500 à 600 m²). Il ressemble à une tondeuse et peut être filaire ou sur batterie. Plus la surface est grande, plus vous devrez opter pour un outil puissant. Il ne demande que très peu d’entretien, seul le nettoyage de l’outil servant à scarifier (couteaux, dents ou griffes) est nécessaire. Il peut être équipé d’une batterie ou branché via une prise de courant. En fonction des différents modèles de scarificateurs électriques proposés sur le marché, la puissance varie de 1000 à 1800 W. Préférez une puissance de 1000 W pour des surfaces inférieures à 300 m2. Au-delà de 300 m2, des puissances supérieures à 1000 W sont plus adéquates.

Le scarificateur thermique

Ayant aussi l’apparence d’une tondeuse, le scarificateur thermique fonctionne à l’essence et convient pour les grandes surfaces (<500m2). Tout comme le scarificateur électrique, il est équipé d’un bac de ramassage. Plus puissant qu’un outil électrique, il nécessite plus d’entretien. De tous les types de scarificateur, il est le plus efficace grâce à sa puissance.

Vous avez choisi la motorisation, intéressons-nous maintenant à d’autres éléments :

  • Les couteaux : leur nombre influe sur l’efficacité de la machine.
  • Le poids : une machine légère vous facilitera les manœuvres et sera moins fatigante à utiliser.
  • Un bac de ramassage : ne pas ramasser les déchets rendra inutile le passage d’un scarificateur. En option sur certains modèles, le bac vous épargne le ramassage. Privilégiez les bacs disposant d’une grande capacité pour éviter de vider trop fréquemment les déchets végétaux.

Vous hésitez encore entre un scarificateur thermique ou électrique ? Notre article Scarificateur thermique ou électrique vous permettra d’y voir plus clair concernant les différents caractéristiques à prendre en compte afin de faire le meilleur choix.

Utiliser votre scarificateur

Pour que le passage d’un scarificateur soit efficace, la hauteur de coupe doit être la plus basse possible. Évitez de passer le scarificateur après une averse ou par forte chaleur. Sur une terre trop humide, les couteaux du scarificateur retourneront la terre et abimeront la pelouse, tandis qu’un sol trop sec risque d’endommager votre machine.
Réglez la profondeur de travail en fonction de l’humidité du terrain. Plus la terre est humide, plus le travail des couteaux et les manœuvres de la machine seront difficiles.
Si vous n’utilisez pas un bac de ramassage, pensez à ramasser les déchets après la scarification. Ils sont composés de mousse et de mauvaises herbes qui ne constituent pas un bon engrais, donc évitez de les placer dans un composteur.

L’entretien de votre scarificateur

Bien entretenir son scarificateur prolonge sa durée de vie. De plus, l’entretien régulier permet d’avoir un bon résultat en terme de tonte de votre pelouse ! Il est conseillé de portez des gants de protection lors du nettoyage.

Quelque soit le type de votre scarificateur, après chaque utilisation, nettoyez-le. Au jet d’eau, nettoyer le carter et es roues puis vider le bac de ramassage. Avant de le ranger, sécher le scarificateur à l’aide d’un chiffon. Vérifiez aussi si le tambour ne doit pas être changer (pour ça, regarder l’usure des lames).

Si vous n’utilisez pas votre scarificateur pendant une longue période, hiverner votre outil dans de bonnes conditions 👍

Les conseils pratiques

Le secret d’une pelouse en bonne santé réside dans la régularité de son entretien. Avant de réaliser une scarification, pensez à tondre votre pelouse à environ 2 cm de hauteur.
Il est conseillé de scarifier votre gazon deux fois par an sur un terrain ni trop humide, ni trop sec : au début du printemps après les dernières gelées, et au début de l’automne pour préparer votre pelouse à l’hiver.

Choisir son scarificateur ne devrait pas être un casse tête. Avec nos conseils, choisissez le meilleur selon vos besoins.

Vous avez encore un doute sur le meilleur choix ? Demandez conseil à Monsieur Jardinage.

Partager cet article
4 commentaire sur “Bien choisir son scarificateur
  1. bonjour je souhaiterais investir dans un scarificateur thermique ,je suis professionnel donc une machine de qualité a un bon prix dans les 5OO euros et si possible faire un financement en plusieurs fois

    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions Légales Conditions Générales de vente
Une réalisation Expertinbox