motoculteur_utilisation_412x365

Labourer avec un motoculteur

Le motoculteur est un outil indispensable qui permet de labourer votre potager ou votre jardin. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, voici nos conseil pour labourer avec un motoculteur efficacement et en toute sécurité.

1. Pourquoi labourer avec un motoculteur ?

Il s’avère utile de labourer lors de la mise en culture d’un sol en jachère ou lorsque vous changez de culture. Les biens faits du labour sont nombreux. Le passage du motoculteur (https://www.mr-jardinage.com/categorie-produit/terre/motoculteurs/) permet de décompacter les sols, d’oxygéner la terre, d’apporter des résidus végétaux, de limiter la repousse de mauvaises herbes et de préparer les sols pour les semis.

2. Quand passer le motoculteur ?

Aucune période de labour n’est définie. En effet, cela dépend de l’humidité du sol. L’idéal est de labourer quand le sol est bien meuble et humide. Evitez de passer le motoculteur lorsque le sol est trop chargé en eau. La terre est alors tassée et cela crée une semelle de labour qui nui au bon développement des racines. Si au contraire le sol n’est pas assez humide, la progression du motoculteur sera alors ralentie c’est pourquoi il est possible d’équiper votre motoculteur de roues en fer ce qui augmente l’adhérence de celui-ci sur votre terrain.

Bon à savoir : depuis la loi de 2006 vous êtes obligé de labourer ou effectuer tout travaux bruyants dans les créneaux horaires suivant : du lundi au vendredi entre 8h30 et 12h puis 14h30 et 19h30, les samedis entre 9h et 12h puis 15h et 19h et les dimanches de 10h à 12h.

3. Les précautions à prendre par le conducteur à chaque utilisation.

 

motoculteur_utilisation_protectionComme les tondeuses ou les scarificateurs par exemple, les motoculteurs peuvent être dangereux s’ils ne sont pas correctement utilisés et si le conducteur de celui-ci n’est pas bien protégé.

Trois équipements principaux entrent dans la composition de la panoplie du bon jardinier. Les gants sont indispensables si vous manipulez les fraises et les outils de coupe. Si possible choisissez des gants anti-vibrations, votre confort sera amélioré. Après la protection des mains, vient celle des pieds. Pour les protéger des bottes de sécurité sont nécessaires.  Pour protéger vos oreilles du bruit, vous pouvez opter pour des protections auditives ou un casque anti-bruit.

4. Précautions à prendre avant la mise en route du motoculteur.

Si vous avez un motoculteur thermique, vérifiez les niveaux d’huile (moteur, boite de vitesse, pont), la propreté du filtre à air (pas de débris ni d’insectes), le réservoir d’essence et les pneus (entre 0.5 et 1 bar).

Si votre motoculteur est électrique vérifiez que les prises de raccordement sont bien sèches et en bon état.

Quelque soit votre type de motoculteur prenez le temps de regarder si vos outils de travail sont correctement assemblés et la qualité des câbles.

5. Comment bien utiliser votre engin.

Le passage de votre motoculteur doit se faire sans appui forcé. Dans les légères ou fortes pentes privilégiez une petite vitesse. Si la pente est raide il est conseillé de labourer de biais pour plus de sécurité.

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *